dimanche 14 mai 2017

Chaussette / Le Voleur de souhaits - Bétisier des critiques

Depuis le 19 avril et la sortie du Voleur de souhaits et de Chaussette chez Delcourt, nous avons eu la chance de recueillir une belle vague d'enthousiasme pour nos deux livres avec Anne Montel et Bertrand Gatignol.
Pourtant au gré de lectures des critiques, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire à bien des occasions avec des coquilles ou erreurs diverses parfois surprenantes.

Ça commence par un étrange référencement sur la FNAC concernant Chaussette :

La grand-mère Chaussette n'est pas seulement "trouée" mais elle devient carrément parfois une petite fille chez certains comme sur MyPrettybooks.

Bon, en même temps chez Myprettybooks, moi aussi je me transforme en...



Pendant ce temps, sur Sceneario.com, ce n'est plus Chaussette mais Merlin qui devient une petite fille (chacun son tour).

Quant au voleur de souhait, on sent bien que Sceneario a été marqué par l'album Petit de Hubert et Bertrand Gatignol car il lui présente un hommage approprié...

Sous la même plume, Calliope adopte un nouveau patronyme...

Bon en même temps, dans la critique de Madoka, Calliope devient cette fois...

Hu hu.
A noter que c'est amusant cet emploi d'Héloïse puisqu'il s'agissait du nom de l'héroïne lors des premières étapes du scénario avant qu'elle devienne Calliope.

Bon voilà, c'est facile de se moquer. Ca l'est encore plus quand tous ces critiques ont été bienveillants avec notre travail. Merci à eux de nous avoir lu.
Quant à l'erreur la plus récurrente que j'ai observée, elle concerne le Voleur de souhaits lorsque cette histoire est présentée par certains comme une histoire d'amitié. A ceux là, je répondrai comme Doria Thillier à Nicolas Bedos façon Grand Journal.
:)

See you space cow boys.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire